Le projet pédagogique

A la découverte du monde qui nous entoure

 

Notre projet pédagogique est basé sur un constat et des éléments diagnostics. Il s’appuie sur trois axes directeurs, développés sur trois années consécutives :

  • Mon école propre et éco-responsable
  • Mon école au cœur d’un environnement fragile
  • Mon école solidaire et ouverte sur le monde

Ce projet fera l’objet d’une évaluation chaque année. Il s’agira de déterminer quels objectifs ont été atteints au cours de l’année, d’apporter des modifications au projet pédagogique, d’ajuster nos pratiques et de nous adapter aux besoins de nos élèves et au contexte de l’école.

Par ailleurs, des évaluations continues nous permettront d’identifier quels sont les acquis des élèves et le chemin qu’il reste à parcourir.

Nous souhaitons permettre à tous les élèves de se constituer une culture riche et cohérente, tout au long de leur parcours scolaire, en leur proposant des supports dans le domaine des arts, de la musique, de l’histoire, de la géographie et du langage.

  

  •  Constat

L’école Sainte Thérèse est située à Guilers. Petite commune de la périphérie brestoise, Guilers est membre de Brest Métropole Océane (BMO).

Nous constatons une certaine hétérogénéité dans les catégories socio-professionnelles, avec une majorité de la population active qui se répartit entre professions intermédiaires, employés et ouvriers. La vie associative et culturelle est très développée à Guilers, notamment grâce au centre socio-culturel, l’Agora.

Les enfants sont sensibles à la nécessité de préserver la planète. En effet, la situation géographique du Finistère contribue à la prise de conscience de la préservation des côtes bretonnes, et favorise la construction d’une culture commune chez les Finistériens.

Ainsi, lorsque nous présentons le projet aux élèves, nous parvenons sans difficulté à recueillir leur adhésion, et très vite, nous observons qu’ils deviennent acteurs et moteurs, tout en étant forces de proposition.

Par ailleurs, ils sont sensibilisés par les médias à l’importance d’agir pour préserver notre planète et de mettre en place des actions concrètes.

Alors que nous observons que les élèves s’investissent efficacement et rapidement dans le projet, nous questionnons également nos habitudes et nos modes de fonctionnement. Nous constatons que nous devons également modifier nos pratiques, en veillant à réduire l’impact environnemental au sein de notre école.

Nous décidons alors de candidater au Label Eco-Ecole, pour ces années scolaires, et commençons par retenir un / des thème(s) pour chaque année scolaire.

  

  • Les besoins

Dans le cadre de notre projet d’école, nous souhaitons apporter à nos élèves des éléments nouveaux sur le monde qui nous entoure :

  • Pour nourrir leur curiosité,
  • Pour leur transmettre des savoirs, notamment civiques et citoyens,
  • Pour appréhender la richesse de notre patrimoine,
  • Pour apprendre à respecter l’environnement dans lequel nous vivons,
  • Pour prendre conscience de l’impact de notre comportement sur notre planète,
  • Pour sensibiliser aux conséquences de nos actes,
  • Pour s’ouvrir à d’autres cultures (régionales et étrangères),
  • Pour enrichir le lexique,
  • Pour apprendre à se repérer dans l’espace et dans le temps.

Nous souhaitons permettre à nos élèves d’aujourd’hui, éco-citoyens de demain, d’entrer dans une démarche d’Education au Développement Durable :

  •  Pour structurer des concepts : espace, temps, ressources, écosystème, production, consommation, aménagement.
  • Pour développer des attitudes : esprit critique, initiative, décision, engagement, résolution de problème par l’action, implication dans la résolution de problème, coopération, solidarité.
  • Pour développer des méthodes et démarches : méthodes d’enquête, de recherche, de mesure, démarche expérimentale, modélisation.

Ces objectifs généraux sont évidemment adaptés à l’âge et aux compétences de nos élèves.

Le projet Education au Développement Durable de l’école est un outil pédagogique fédérateur de l’ensemble de la communauté éducative. Il permet à l’école de passer d’actions de sensibilisation à une réelle éducation au Développement Durable, par la mise en place d’actions concrètes.

  • Les actions à mener dans l’école

Dans chaque classe, deux éco-délégués se réunissent au sein d’un conseil d’école, une fois par période scolaire, en présence des enseignantes et de la directrice.

Ils font remonter diverses préoccupations et besoins, et un travail spécifique est mené sur le projet d’école. Ainsi, il est décidé de mettre en œuvre les actions suivantes, sur trois ans :

– « Mon école Propre » : des actions sont mises en place pour une meilleure propreté de l’école (en classe, dans la cour, dans les couloirs et à la cantine), ainsi que des abords de l’école.

– « Mon école et les déchets » : Une organisation est mise en place pour le tri des déchets et du papier dans toutes les classes.

– « Mon école et le bruit » : Des actions sont mises en œuvre pour diminuer le bruit dans l’école (à la cantine).

– « Mon école et le papier » : une vigilance est exercée concernant la consommation et la gestion du papier en classe.

– « Mon école et le matériel  » : Un recyclage est effectué ; les fournitures scolaires sont triées et données. Des actions solidaires sont mises en œuvre au profit d’associations caritatives : récupération de bouchons, Bouchons d’Amour, récupération de journaux, Cellaouate, récupération des crayons, Terracycle, récupération de fournitures scolaires, Plume

– « Mon école solidaire » : Chaque enfant est vigilant quant à la solidarité entre les élèves (notamment une responsabilité plus importante est donnée aux CM2, au sein de l’école).

– « Mon école et la consommation de l’énergie » : Une vigilance est observée quant à la gestion de la consommation de l’eau, du chauffage et de l’électricité au sein de l’école, en lien avec l’OGEC.

 

A partir de ces observations, l’équipe éducative décide également de lutter contre le gaspillage de papier et le gaspillage alimentaire au sein de notre établissement.

Nous nous engageons également à modifier nos habitudes d’utilisation de produits ménagers « nocifs » en privilégiant des produits d’entretien bio.

En réflexion avec l’OGEC, nous étudions la possibilité de réduire l’impact environnemental en réalisant des travaux d’isolation dans l’établissement.

  

D- Définition et intitulé du projet

 Le développement durable est « un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs », (Mme Gro Harlem Brundtland, Premier Ministre norvégien (1987)).

  

Références aux programmes

Cycle 1

Les questions de la protection du vivant et de son environnement sont abordées dans le cadre d’une découverte de différents milieux, par une initiation concrète à une attitude responsable.

Explorer le monde : Observation de l’environnement proche pour une initiation concrète à une attitude responsable (respect des lieux, de la vie, connaissance de l’impact de certains comportements sur l’environnement…).

 

Cycle 2 

Questionner le monde :

–       Adopter un comportement éthique et responsable

–       Développer un comportement responsable vis-à-vis de l’environnement et de la santé grâce à une attitude raisonnée fondée sur la connaissance.

–       Mettre en pratique les notions d’éco-gestion de l’environnement par des actions simples individuelles ou collectives : gestion de déchets, du papier et économies d’eau et d’énergie (éclairage, chauffage…).

 

Cycle 3

Sciences et technologie :

–       Adopter un comportement éthique et responsable.

–       Relier des connaissances acquises en sciences et technologie à des questions de santé, de sécurité et d’environnement.

–       Mettre en œuvre une action responsable et citoyenne, individuellement ou collectivement, en et hors milieu scolaire, et en témoigner

Matériaux et objets techniques :

–       Situer les évolutions dans le temps en termes d’impact environnemental.

–       Impact sur l’environnement de différentes familles de matériaux

Les êtres vivants et leur environnement :

–       Identifier les enjeux liés à l’environnement

Le projet d’école en démarche globale de développement durable n’est pas considéré comme une action particulière et ponctuelle mais comme un projet global à long terme.

Quelles sont ses finalités ?

  1. La lutte contre le changement climatique et la protection de l’atmosphère
  2. La préservation de la biodiversité, des milieux et des ressources
  3. La cohésion sociale et la solidarité entre les territoires et entre les générations
  4. L’épanouissement de tous les êtres humains
  5. Une dynamique de développement suivant des modes de production et de consommation responsables.